Une saga familiale wok n roll

De la Chine à Besançon
Une saga familiale wok n'roll

Un beau voyage au pays de la gastronomie débuté en 1926

Toutes les générations de cuisinières et cuisiniers de la famille Ung vous proposent le meilleur de la gastronomie d’Asie du Sud-Est aujourd’hui à Besançon. C’est une très belle histoire de transmission et de passion que Madame Ung, notre Aïeule, a initié dans les années quarante à partir de son propre héritage : une cuisine populaire et de fête, précise et élaborée, toujours réalisée avec des produits de première qualité. L’occasion de beaucoup de rencontres, de joies, d’émotions que nous aimons partager et espérons vivre longtemps avec vous.

1926

1926 Naisance de Madame Ung à proximité de Honghe dans la province du Yunnan. Cuisinière hors pair, elle confronte ses secrets de gastronomie aux influences khmères lorsqu’elle s’établit au Cambodge à la fin des années 40.

1950 Naisance à Phnom Penh de Eng Peang Ung. D’un esprit créatif et curieux, il montre très tôt des dispositions pour la cuisine que sa mère élabore au quotidien.

1950

1972

1972 Ung Eng Peang arrive en France.

1975 Etabli à Nancy, Ung Eng Peang y rencontre Kvang Sokhenn, arrivée depuis quelques mois. C’est le début d’une belle histoire, d’amour bien-sûr, mais aussi très vite d’une passion consacrée à la gastronomie d’Asie du Sud-Est.

1975

1977

1977 Création d’un premier restaurant à Epinal : Le Temple d’Angkor. Monsieur Ung en est le Chef cuisinier et crée la carte des mille saveurs. Depuis, il est l’auteur de tous les plats qui vous sont proposés.

1979 Ouverture d’un nouveau restaurant à Montbéliard : Les Baguettes d’Or ! … Monsieur Kvang, frère de Sokhenn, apporte sa contribution en cuisine. Il est toujours aujourd’hui le Chef chinois qui vous concocte de bons petits plats.

1979

1984

1984 Sokha (diminutif de Sokhanicet) naît à Montbéliard. Arrivé l’année suivante à Besançon, il fréquente avec assiduité les écoles du centre ville et la cuisine du restaurant.

1986 Ouverture du restaurant Chinatown, quai de Strasbourg. Alain Silberstein, architecte horloger, en signe la décoration. Le restaurant devient très vite familier dans le paysage. Besançon ville d’adoption, c’est encore et toujours une belle rencontre entre la famille Ung et les Bisontins. La fidélité de nos clients est notre plus belle marque de confiance.

1986

1987

1987 Remise de la distinction des Baguettes d’Or en présence de Monsieur Robert Schwint (maire de Besançon de 1977 à 2001).

1991 Obtention de la distinction du Dragon d’Or.

1991

1992

1992 Henri Pescarolo (pilote automobile) et David Soul (acteur) nous font l’honneur de leur visite.

1996 Monsieur Ung revisite une institution parmi les institutions : le Croustillant de canard laqué en infusion de miel (canard, miel, carottes marinées, champignons parfumés, coriandre… en feuilles de brick) devient une des recettes phares de la Maison.

1996

2005

2005 Le Chef crée le Porc au caramel, toujours aussi délicieux et surprenant.

2010 Sokha invente les Nems au chocolat, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

2010

2012

2012 Le Chef invente les Fruits de mer sautés en poivre de Kampot (considéré comme l’un des meilleurs poivres verts du monde).

19 février 2015 Nous vous souhaitons une très belle nouvelle année chinoise sous l’égide de la Chèvre de bois, symbole de liberté, de créativité et d’émancipation.

2015